09/99

histoires du passage

envol « 842 »

| 13 Commentaires

conter, compter, décompté…

 ici sur vimeo

après un voyage à dos de train
qui m’a encore fait raté émile
je n’ai évidement pas trouvé  florentin, ni la « sculpture 842 » au passage josset

j’ai laissé mes traces
j’en ai recollé une, sur le mur
dehors, intitulée « avis re-passage »
dedans ne trouvant que la scie… à métaux accrochée
j’y ai coincé dessous un « avis de passage »
tout ça, sous le regard du fameux cri…

et pour terminer dans un cadre rouge
… sur un mur de la rue de charonne, devant quelques arbres
et l’emmaüs du 54
j’avais dans la poche un pinceau et une bouteille de colle
4+1 « 842 » dans la version « allo la terre »
histoire de les laisser partir
comme vous pourrez voir ici
« la valise palissade… »
http://ready.thecroute.com/2013/11/28/la-valise-palissade-7538/
symbolique passage, non ?

 

« bien le beau jour », jf

13 Commentaires

  1. Pingback : la valise palissade... |

  2. La réalité est fiction. Reste à décrypter! Suffit d’avoir le mental!
    Regardons de plus près. JFL ne fait pas n’importe quoi!

    ATTENTION IL FAUT SUIVRE! Ce sera sans références…. A trouver* tout seul. Il vaudrait mieux pour les nouveaux relire tout le blog 09/99 depuis le début….
    CAR CELA DEVIENT ESOTERIQUE!

    Premièrement
    De « Blois à Paris »* par un détour à l’origine de la deuxième remise en mains, manquée, du 842, un corps humain a « coupé »* la voie et percuté le train qui transportait JFL et sa valise palissade*.
    * ref rebond sur wikipedia « La lapalissade, ou truisme, également appelée vérité de La Palice, est une affirmation ridicule énonçant une évidence perceptible immédiatement. »
    Soit un rendu contre le fer du rail et du train, dans une « rend contre »* choc avec le métal…

    Deuxièmement
    On notera à la deuxième image « derrière le manteau »* l’apparition d’un nombre des combinaisons perdantes le « 428 »*, qui se distingue ici et entraine sur une nouvelle voie en vue du côté de EM…

    Troisièmement
    On reliera une communication par mail du « Futur » à « No Futur » pour « A venir »

    Quatrièmement
    On repart sur la belle image street art de « l’en vol, du vol et de l’escapade » de la pièce qui recommence à jouer de la fille de l’air.

    Cinquièmement
    On redevient dubitatif ce qui est normal car tout commença, lors de la rencontre percutante grâce à Ben Vautier* et à son ring* entre EM et JFL à la « Fondation du doute » de Blois.

    Sixièmement
    On est à se demander si tout ce jeu d’aller et retour, par train, à pied ou en voiture, ces tours et ces passes, ces volatilisations subites, ne seraient pas dés le début….
    une orchestration savamment préparée par JFL, faite avec méthode, précision et toujours dans les règles de l’art d’aujourd’hui et avec l’aide de complices peu inspirés par l’objet en question?

    Septièmement
    Cette idée effleura dés la première disparition. Pas notée à l’époque. Mais alors? mais quoi alors? Mais que ? Mais qui? mais pourquoi?
    On en bafouillerait encore longtemps. Pour jouer plus longtemps probablement!

    Huitièmement
    Personnellement je crois plutôt à une version de tractation secrète entre EC et FJ qui jusqu’ici, ne disent mots et agissent certainement dans l’ombre…

    SVP: AM, EC, FJ : Etes vous là? Répondez quelque chose ?
    …….
    EM

    Le geste artistique demande réflexion! Qu’on se le dise. Merci à JFL pour cette activation du 842 hautement menée!

  3. Reflexion et Action!
    EM

  4. Pour l’instant c’est toujours
    203
    Je dirai même
    205

    Si six cent scies scient sans ciller sans signer et sans sourciller et ce
    sciemment …

  5. Pingback : la valise palissade… | captures d'images et commentaires d'époque

  6. Pingback : "203" à l'atelier... |

  7. Hum… malgré tous mes efforts, le 842 n’est pas parti en Irlande…

    Dommage…

  8. Pingback : « 203″ à l’atelier… | captures d'images et commentaires d'époque

  9. du coup je suis passé au passage… josset
    en allant suspendre les « 203 » dans l’arbre
    j’ai croisé en coup devant florentin
    … goguenard, me montrant où était remisé le « 842 »
    et émile qui passait quelques jours à paris

    émile m’a dit que notre histoire était plus facile à comprendre
    sur le site d’antoine qu’ici
    nos commentaires re-commentés sembleraient faire partie
    … du genre « private joke »
    hey, nous étions peur-être sur ce coup là
    le nez dans le bazar
    il manque peut-être d’oeil extérieur !?

    bien le beau jour, jf

  10. No comments! Lecriture a plusieurs mains s’achève.
    N’en parlons plus donc. L’inventaire a cela de juste: zéro émotion zéro plaisir zéro poésie et bien rangé.
    Les artistes collectionneurs se charge du reste: sauce et mayonnaise tandis que le musée compte et dénombre ses biens!

    Enfin l’oeuvre est remisée! Nous voilà tranquille
    EM

  11. S’en remettre a toi petite 842 pour laisser filer le jour ! Fini ce temps-là
    Quand misera-t-on a nouveau sur toi?
    Tu as belle apparence, tu es bien mise, remise de tes éclats et de tes bris de voix.
    Voilà
    C’est comme ça.
    Maintenant ce sera
    Deux sans trois.
    Deux, et plus trois.
    Ca dialoguera.
    Au 203 alors!
    Adieu 842!
    Bonne remise!
    Bonne affaire!
    842 cherche preneur
    Pour s’exposer au danger du réel.
    Pas cher!
    Bientôt les soldes de Janvier !
    Chic et
    Ciao
    EM

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


*