09/99

histoires du passage

PASSAGE A L’ACTE

| 6 Commentaires

:N°2,    Ce jour du treize novembre deux mille treize, entre dix heures quarante cinq, et onze heures quinze du matin, je me suis rendue en tant que détecteur mandaté pour les oeuvres abandonnées sans propriétaire sur la voie publique, au numéro deux du passage Josset. J’y ai fait le constat suivant : la pièce suspectée, intitulée huit cent quarante deux, est restée invisible et absente. Elle ne gênait en rien le passage ni la circulation qui d’ailleurs était rare aussi bien du côté du trafic que du côté des passants.

Il est à noter qu’il y avait une confusion pour le numéro deux du passage en question, deux fois deux, dont l’un des deux est distingué par une virgule. Je n’ai pu déterminé le juste deux, suspecté.
Par ailleurs je n’ai pas tenté de pousser ces deux portes, l’une grise est celle d’un immeuble, et l’autre d’une devanture à tendance artisanale et commerciale qui incitait d’ailleurs par des messages à la craie permanente, tout créateur à agir sans autorisation aucune.

Il reste donc à ce jour, à supposer que l’objet se trouve encore à l’intérieur, à l’endroit même probablement où il fut accroché par le dernier protagoniste. Ou alors qu’il se soit volatilisé ou fut déjà emporté.
Nul ne sait, à l’heure actuelle combien de temps durera cette opération de surveillance. Et quand nous pourrons remettre la main sur le huit cent quarante deux.
Un élèment devrait être délégué ce vendredi quinze novembre en fin d’après midi pour un deuxième constat. La porte de la devanture au numéro deux virgule, devrait être ouverte entre treize heure et dix neufs heures selon mon enquête. Il pourra s’introduire discrètement.

D’autre part avant d’effectuer le constat d’absence de propriétaire et d’oeuvre , j’avais noté et pris en photo quelques numéros dans le passage correspondant au signalement recherché, soit le numéro huit et le numéro quatre. Aucun élément jusqu’à maintenant n’a fourni de pièce à conviction. Ajoutons que le passage ne comportait côté paire que des numéros allant jusqu’à douze.

Il faudra désormais faire les investigations auprès des personnes touchées par l’affaire. Elles sont encore totalement ignorantes des faits et gestes des protagonistes.

Ci-joint les photos du constat. Pour des raisons évidentes de sécurité et de respect de la vie privée, les photos des lieux demeurent  volontairement sans identification géographique. Le dossier  comporte toutes les pièces nécessaires.

:N°8       :N°4       :N°2

 

Enquête réalisée ce 13.11.13 sur les lieux. Tout semble normal, en apparence.

E

6 Commentaires

  1. Mais que se passe-t-il ?
    Que se passe-t-elle ?
    Que se passe-je ?
    Que se passons-nous ?
    Que se passez-vous ?
    Que se passent-ils ?
    Que se passent-elles ?
    Que se passe ?…

  2. on va faire un roman… feuilleton
    qu’on pourrait transformer en scénario pour salles obscures
    oh ouai ! j’ai toujours voulu devenir producteur avec un gros cigare
    … et des « weston »
    et si tout va bien en 2023, l’amérique est conquise par la série en dix épisodes !!!

  3. Ca se passe au présent.
    Ca se passe bien.
    Ca nous passera.
    Ca passe déjà.
    Bientot sans couleur…
    Mais quelle saveur!

  4. Elle aime écrire.
    Elle avait beau le dire.
    C’est là que ca se passe.

    Elle aime l’action et la réflexion.
    Le roman, les feuilles ton sur t’on

    Voyage en technicolor?
    D’accord!

    Profitons en, nous ne sommes que trois encore.
    Après ce sera le boxon
    Avec Bronson!

  5. Un roman, oui, avec des images et qui bougent même aussi et copyleft LAL http://artlibre.org des feuilles volantes, des feuilletons feuilletés, des envolées mille-feuilles ! :-)

  6. En tout cas
    L’Emile qui ne vient pas
    Et qu’on attend de là bas
    Il y est deja dans le cinéma.

    Alors du faux bois
    Au LOL y Wood
    On y est dejà!

    Dans l’Est Wood.

    E
    Pour faire court
    (Ca soulage le lecteur.)
    (Et on évite aussi l’histoire de la belle au bois dormant dans le genre énoncé qui endort !)

    EM
    Pour pas confondre maintenant avec Émile notre heureux événement…
    Qui ne vient pas et qui ne joue pas a la Madeleine non plus! Évoquée pour le faux Blois initiateur de rdv. Voilà tout se tient. Pas tranquille mais ça tient.

    EM

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


*