09/99

histoires du passage

2 Commentaires

  1. Oh si m’
    Ignon !

    Oh croc m’
    Ignon!

    Quand dans le vague le regard
    S’en lise…
    Quoiqu’on en dise…
    A l’ombrelle de Duchamp sans pleur…

    Les deux regardeurs auront déserté au passage, le jousset.

    Le temps jouxtait mal dans le gousset de bois plaqué le miroir tout retourné

    Se laissa emporté par une main de faire!
    En des ordres et en capitale ne rechissait plus rien du tout…
    Ou par tranche de planche
    Croisée!

    248 en miroir du soir.

  2. Pingback : le grand cadre rouge | 09/99

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


*